« King », de T.M. Frazier: entre violence et passion

T.M. Frazier a publié le 2e tome de sa saga, « Tyran » !

Cette semaine, en regardant mon étagère, je me suis rendu compte que… et bien, que j’avais déjà tout lu. TOUT. Absolument tout. Je n’avais rien de nouveau à mettre sous la dent, et c’était assez frustrant. Après avoir relu (pour la énième fois) le premier tome d’After d’Anna Todd – car je ne pourrai jamais m’en lasser – j’ai enfin décidé de dénicher la prochaine pépite qui ferait briller ma collection.

Cela fait un moment maintenant que je suis plongée dans la New Romance, et je dois dire que je ne pensais pas devenir autant accro à ce nouveau genre littéraire. Sans compter que les trois tomes des Cinquantes Nuances de Grey ne m’ont jamais vraiment attiré. J’ai exploré tout un tas d’histoires différentes, et pour l’instant, mes préférées restent celles qui mettent en scène les bad boys, les mauvais garçons aux mille et un tatouages et au passé tumultueux.

Il n’y a rien à faire, toutes les jeunes filles ont ou vont un jour succomber à un mec de la mauvaise graine, le genre qui fait trembler les mères et dont les pères se méfient ardemment. « King » n’est pas le premier roman du genre dont je vais vous parler. Je l’ai fini en quatre jours, top chrono, en ne le lisant que dans les transports qui m’emmènent entre chez moi et mon lieu de stage actuel. Deux, voire trois heures de lecture par jour, donc. Il n’est pas spécialement court, mais plutôt… passionnant.

L’histoire met en scène Doe, une jeune fille d’à peu près dix-huit ans qui, un jour, s’est réveillée dans la rue sans aucun souvenir de qui elle était. Elle n’était pas portée disparue, et donc, personne ne la cherchait. Contrainte de vivre dans la rue, elle finit par se retrouver malgré elle dans la maison de King, un voyou tout juste sorti de prison. Au départ, la relation entre les deux personnages est confuse, partagée entre haine, mépris, méfiance, peur et désir.

Peu à peu, King se révélera être quelqu’un de tout à fait différent, que Doe n’aurait jamais soupçonné. Je ne vais pas vous spoiler la suite, bien évidemment, il va falloir le lire pour savoir ce qui s’y passe ! Certes, l’univers proposé par l’auteure n’est pas fait pour tout le monde : club de bikers, drogue, sexe, prostitution, viol et violences en tout genre. La vulgarité est de mise, mais quel bad boy n’est pas vulgaire, me direz-vous? Souvenons-nous du langage cru d’Hardin Scott, qui nous a fait frémir autant que languir. Bien que King soit encore pire…

En bref, une histoire à dévorer du début à la fin, malgré le style d’écriture assez léger qui ne prête pas cet ouvrage à la grande littérature. Mais c’est malheureusement souvent le cas, avec la New Romance: accessibles, mais peu intellectuelles, ce sont des histoires à savourer pour se distraire de la réalité, rêver un peu, sans trop réfléchir. L’idéal quand la routine s’installe et qu’on a besoin de s’évader dans un univers dans lequel on ne mettrait jamais les pieds autrement qu’à travers les pages d’un bon bouquin comme celui-ci ! J’ai hâte de découvrir la suite, car comme on peut s’y attendre à la fin d’un premier tome, le suspense s’est définitivement bien installé.

Envie de découvrir l’histoire de Doe et King ? Il est disponible dans tous vos points de vente préférés !

A bientôt, et gardez la banane !

Publié par bananasbooks95

Fan de lecture et de musique, je me livre corps et âme à la création de mon blog de critique littéraire sur mes lectures préférées !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :