#Zason VS #Violan, à vous le choix !

Morgane Moncomble nous offre ici une suite bien méritée à Viens on s’aime, ce roman tout mignon qui m’a réchauffé le cœur l’année dernière. Je m’attendais à retrouver cette touche d’amour tout en Nutella et petites attentions, mais j’étais loin de m’imaginer que ce que j’allais lire, dans Aime-moi, je te fuis, et encore moins qu’il allait complètement me bouleverser. Ici, nous suivons l’histoire de Zoé et Jason, dont nous avons déjà eu quelques aperçus dans le premier tome, en arrière-plan de l’histoire touchante de Violette et Loan. Petit résumé.

« Le premier qui tombe amoureux a perdu.

Tout le monde sait que la meilleure façon d’oublier son ex est de s’envoyer en l’air avec un inconnu. Non ? En tout cas, Zoé en est persuadée. Justement, elle trouve l’homme parfait pour le job dans un bar irlandais : un sourire idiot, un corps parfait et un pull de Noël ridicule, que demander de plus ? Zoé l’aurait même rappelé… s’il n’avait pas été le pire coup de sa vie.

C’est décidé, Jason arrête les plans d’un soir. Il aurait dû comprendre le message plus tôt, mais cette nuit avec l’inconnue aux cheveux roses l’a convaincu : plus jamais ! Du moins jusqu’à ce que l’inconnue en question s’avère être Zoé, la colocataire de son meilleur ami Loan.

Le souvenir de leur nuit catastrophique les pousse à se détester dès le début. Mais lorsque Zoé vient lui demander de l’aide, Jason lui propose un deal qu’elle ne pourra pas refuser. »

Je suis contente d’avoir lu Nos âmes tourmentées avant celui-ci, car maintenant je sais exactement de quoi est capable Morgane Moncomble. Mais je ne me doutais pas qu’elle irait aussi loin dans ce second tome. Elle nous parle de sujets qui la touchent, qui lui semblent importants et qui, à mon sens, devraient être abordés plus souvent dans des lectures telles que celle-ci. Identité sexuelle, deuil, homophobie, violences familiales, troubles alimentaires… tout y passe, et que vous y soyez sensibles ou pas, je vous garanti que cette histoire ne vous laissera pas indifférents.

Pour ceux qui me suivent sur Instagram – et si ce n’est pas déjà fait, n’attendez plus ! – vous savez sans doute que j’ai terminé ce roman à près de 2h du matin. Je l’ai fini en trois jours, top chrono, ce qui, pour moi, est assez rapide étant donné ma vie d’étudiante super débordée sur le côté. Quand un livre me plaît autant, je ne peux tout simplement pas le reposer très longtemps.

Jason est un personnage qui brise tous les clichés : il donne l’impression d’être juste un gars qui couche à droite et à gauche, et pourtant, il casse bien vite cette image de Don Juan que l’on s’attendait à découvrir après avoir lu le premier tome. C’est un homme heureux, qui malgré des débuts difficiles dans la vie et les désaccords avec ses parents adoptifs, s’en sort plutôt bien et a la tête chargée de rêves. C’est un geek, qui aime les chats – on ne peut qu’adhérer – qui sait ce qu’il veut et n’a pas peur de l’assumer. Il est plein d’attentions, il est désintéressé et bien que légèrement narcissique, il m’a rapidement fait fondre.

On apprends beaucoup de choses sur Zoé dans ce second tome: on connaissait déjà l’existence de son frère drogué qui lui réclame de l’argent, mais on ne se doutait pas de ce qu’elle endure au quotidien ni ce qu’elle a dû supporter étant plus jeune. Un frère pervers narcissique et violent, une mère sentimentalement indisponible et psychologiquement absente, une boulimie qui revient par vague et des questionnements sur sa bisexualité. Comme beaucoup, aujourd’hui, elle rencontre un énorme succès sur Instagram grâce à son compte mode, mais dans cette histoire, on apprend aussi à comprendre l’envers du décor, le prix que la célébrité en ligne peut avoir: insultes, harcèlement, tous ces anonymes qui ne cherchent pas à comprendre plus loin et dépassent cette limite autrefois sacrée qu’est la vie privée.

J’ai déjà compris depuis longtemps que Morgane Moncomble est loin d’être une auteure de clichés. Parfois, un roman plein d’évidences et de prévisibilité fait du bien, mais je préfère quand les personnages sortent de cette utopie amoureuse et reviennent s’ancrer dans la réalité. Je pense notamment à la première fois de Zoé et Jason: coucher avec quelqu’un pour la première fois, surtout quelqu’un qu’on ne connaît pas, peut être maladroit et gênant. Ca peut même être catastrophique, au final, mais ce sont des choses qui arrivent. Tout ne peut pas être parfait, tout les couples ne rencontrent pas l’orgasme en même temps : en fait, c’est le cas de la plupart des gens. Et ça me va très bien, de lire quelque chose d’aussi vrai et authentique. Certes, la New Romance est faite pour nous faire fantasmer, mais il ne faut pas non plus exagérer: une fois qu’on s’éloigne trop de la réalité, on n’y croit plus.

Ce roman diffère beaucoup du premier pour différentes raisons, mais la principale reste les sujets plus durs et plus profonds qui mènent la danse, qui rapprochent et éloignent en même temps les #Zason. On rencontre ici deux personnages forts et farouchement indépendants, qui malgré tout ce qui aurait pu les séparer, se retrouvent et décident de tomber amoureux. Bien qu’à mon sens, on ne le décide jamais vraiment. Mais si ça peut leur faire plaisir de croire que c’est le cas 😉

Et pour ceux qui l’ont lu, et qui n’ont pas non plus manqué d’ajouter Nos âmes tourmentées à leur PAL, avez-vous remarqué l’incruste sur la fin ? Je me souviens qu’une autre auteure de New Romance, Gaïa Alexia, s’est également amusée à entremêler ses romans entre eux… mais lesquels ? 😉

Avez-vous lu Aime-moi, je te fuis ? Dites-moi tout dans les commentaires !

Et si vous l’avez-lu, donnez moi votre avis… êtes-vous plutôt Team #Zason ou Team #Violan ? Je vous tout savoir !

Bonne lecture, et gardez la banane !

Publié par bananasbooks95

Fan de lecture et de musique, je me livre corps et âme à la création de mon blog de critique littéraire sur mes lectures préférées !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :