Les âmes sœurs d'Elle Séveno, dans "Les Liés"

Quelle énorme pause les amis ! Entre mes examens et mes ennuis de santé à répétition, j’ai eu un peu de mal à joindre les deux bouts. Malgré tout, me voici enfin de retour avec cette chronique tant attendue ! Je tiens à m’excuser auprès de l’auteure, car je me souviens que quelques secondes après la fin de ma lecture, je l’ai contactée en lui promettant une chronique le lendemain… je suis un peu en retard, je l’avoue. Désolée, Elle ! Mieux vaut tard que jamais !

Même si, jusqu’à présent, ce blog ne le reflétait pas vraiment, sachez que j’adore le fantastique. C’est avec ce genre que j’ai fait mes premières armes en littérature : j’ai évidemment commencé, petite, par la saga Harry Potter, puis Twilight, sans oublier Le Journal d’un Vampire, la trilogie Frisson, Fièvre et Fusion, et j’en passe. Les intrigues y sont toujours bien plus excitantes et surprenantes que dans d’autres genres littéraires, selon moi, car toutes les règles que l’on connaît dans un récit réaliste volent en éclats. Bizarrement, l’histoire que nous offre ici l’auteure, aux éditions Cyplog, m’a un peu fait pensé à une autre trilogie qui, elle, s’apparente davantage à de la science fiction: Delirium, par Lauren Oliver.

Là où Carline et Vadian se voient défendus de s’aimer au grand jour, il en va de même pour les personnages de Lena et Alex, mais pour des raisons différentes. Dans l’univers de Delirium, l’amour est considéré comme un virus, une maladie à éradiquer à tout prix contre laquelle un vaccin aurait été créé, administré à tous les jeunes de 18 ans. Dans Les Liés, il s’agit de tout autre chose : une nouvelle mutation génétique qui créerait des individus supérieurs à la race humaine, grâce au fait qu’ils se retrouvent liés à une autre personne, une âme sœur. Face au déclin des êtres humains, lesquels sont de moins en moins fertiles, les liés se retrouvent traqués et testés comme des animaux de laboratoires, voués à devenir des expériences scientifiques visant à appréhender ce qui les rend si forts, immortels et surtout surhumains.

Sans surprise, j’ai adoré cette histoire. La rébellion contre le système en place, un amour inébranlable et des capacités surnaturelles confiées aux héros, c’est la recette idéale pour me rendre accro. A bien y réfléchir (et j’ai eu du temps pour le faire, d’ailleurs) l’histoire de Carline et Vadian n’est qu’une version extrapolée de ce que la plupart des gens différents vivent au quotidien. L’humain a toujours eu peur de la différence, il méprise ce qui lui apparaît comme supérieur à cause de son éternel complexe d’infériorité, et c’est bien malheureux. Toutefois, l’espoir n’est pas vain : il existera toujours des rebelles, des gens qui sont prêts à sacrifier leurs vies pour sauver celle des autres et défendre ceux qui n’en ont pas les moyens. C’est exactement ce qu’il se passe dans Les Liés : après s’être cachés, avoir résisté et s’être battus de toutes leurs forces, Carline et Vadian finissent par trouver une aide inattendue, et c’est avec un pincement au cœur que je les ai vu hésiter, par peur d’être de nouveau tombés dans un piège ou par crainte que ce ne soit trop beau pour être vrai. C’est dire combien la générosité et l’amour inconditionnel entre tous devient rare, en ce monde. L’être véritablement désintéressé est une espèce en voie de disparition.

Elle Séveno nous offre encore une fois une histoire puissante et bourrée d’émotions qui ont plus d’une fois, au court de ma lecture, ébranlé mon fragile petit cœur. J’en suis ressortie totalement soufflée, et bien que je sois restée un peu sur ma faim (c’est ce qui arrive dans les bonnes histoires, on voudrait qu’elles ne finissent jamais!), j’ai beaucoup apprécié ma lecture.

L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi tout en commentaire !

Bonne lecture, et gardez la banane !

Publié par bananasbooks95

Fan de lecture et de musique, je me livre corps et âme à la création de mon blog de critique littéraire sur mes lectures préférées !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :