Être beau, c’est être différent, le message d’Emma Green dans « P.S.: Oublie-moi ! »

Bon. D’accord. Je pense que je comprends, à présent. Cet engouement que j’ai pu voir sur les réseaux sociaux pour ce duo d’auteures. Je pense que je fais officiellement partie du fan club à présent. Et c’est bien ce roman qui m’a convaincue. Je suis une #Greenie à présent ! Et je remercie l’étonnante et poignante histoire de Léo et Wolf pour m’avoir ouvert les yeux.

De quoi ça parle ? Jetons un oeil au résumé :

« Il a brisé son cœur et détruit sa vie. Elle va pourtant devoir se reconstruire avec lui…
Léonore est belle comme le jour, mais elle vit dans l’ombre pour cacher son plus gros complexe et son plus douloureux secret. Pourtant, quand une agence de mannequins atypiques s’intéresse à elle, elle y voit une chance de se reconstruire.
Mais ses espoirs se brisent lorsqu’elle découvre l’identité de son nouveau boss : Wolf Larsson, le garçon qu’elle aimait et qui a bien failli la détruire.
Il fut son premier amour, son bourreau, son pire cauchemar…
Huit ans après le drame, elle est devenue une lionne prête à tout pour survivre. Lui a gardé ses mots féroces et ses yeux de loup.
Elle va devoir lui pardonner. Il va devoir se racheter. Pour raviver la flamme qui brûle encore entre eux, malgré tout. »

Chacun d’entre nous porte ses cicatrices, ses blessures et ses complexes. Le message de cette romance à quatre mains : portez-les fièrement, faites-en votre force, car c’est dans la différence que l’on retrouve la beauté la plus pure. Et c’est exactement le coup de fouet dont j’avais besoin.

Cette histoire m’a marquée au plus profond de mon cœur et je ne m’y attendais absolument pas. Même si je n’ai pas vraiment versé de larme, j’ai été très attendrie par Léo, par sa force de caractère, son audace et sa sensibilité. J’ai été très impressionnée par Wolf et son regard de glace, ses airs de businessman inaccessibles et ses blessures plus profondes qu’elles n’y paraissent.

J’ai passé un excellent moment à explorer les sentiments complexes de Wolf et Léo, à comprendre les quiproquo, à découvrir les secrets familiaux de ces deux héros. S’il y a bien autre chose que cette histoire m’a enseignée, c’est que la famille n’est pas seulement celle avec laquelle on partage un groupe sanguin : c’est aussi celle qu’on choisi. Celle que Léo s’est composée grâce à l’agence Strange & Strong.

Ce roman est un véritable ouragan d’émotions fortes et c’est avec regret que j’ai dû quitter les personnages, tous plus attachants les uns que les autres. J’aurais voulu que cette histoire ne s’arrête jamais : en tout cas, elle continue probablement dans l’imaginaire collectif de tous les lecteurs qui sont tombés amoureux de la plume d’Emma Green ! C’est encore un véritable succès pour les deux auteures qui ne cessent de me surprendre à chaque page que je tourne.

Publié par bananasbooks95

Fan de lecture et de musique, je me livre corps et âme à la création de mon blog de critique littéraire sur mes lectures préférées !

Un avis sur “Être beau, c’est être différent, le message d’Emma Green dans « P.S.: Oublie-moi ! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :